Retour

24.03.2020 - 18:25

Centres supplémentaires, cellule de conduite: le système sanitaire valaisan s'adapte à la crise...

©Hopitâl Riviera-Chablais

Le système sanitaire valaisan adapte ses capacités. Des centres de diagnostique ambulatoires se greffent sur le territoire valaisan. Le but : éviter la propagation du coronavirus en séparant les flux de patients, selon leurs symptômes et leur condition. Des médecins spécialistes mobilisés pour la cause.

 

Désengorger les salles d'attentes et séparer les flux de patients : une mission essentielle pour éviter la propagation du coronavirus. Le système sanitaire valaisan adapte ses capacités. Plusieurs mesures ont été présentées cet après-midi devant la presse par le service cantonal de la santé publique.

 

Centres de diagnostiques en renfort

Entre autres : des centres de diagnostique ambulatoires greffés sur le territoire, de Brigue au Chablais. On parle ici de "cabinets" temporaires, qui complètent l'offre des institutions et hôpitaux. Le service cantonal invite chaque patient suspectant une infection à procéder à une auto-évaluation sur le site www.coronacheck.ch (disponible en 10 langues), avant de se présenter au cabinet. Les médecins traitants orienteront ensuite les flux de patients en fonction des symptômes.

 

Des spécialistes mobilisés

Sur place, des spécialistes sont mobilisés pour accueillir les patients, eux qui ont pu libérer leur agenda en refusant les consultations qui ne sont pas de première nécessité. Toutes les interventions chirurgicales non urgentes étant notamment reportées, selon la décision du Conseil fédéral.

 

Une mesure parmi d’autres

Autres mesures présentées aujourd'hui : la création d’une cellule de conduite, composée notamment de trois représentants de l’Etat, deux de l’Hôpital du Valais, un de la SMV et un des EMS. Cette entitée sera chargée de valider les décisions stratégiques futures. 

 

Un étage du Centre Valaisan de Pneumologie a été ouvert lundi 23 mars. Il vient décharger les hôpitaux ainsi que les soins à domicile. Le CVP prend en charge des patients testés positifs au COVID-19 qui n’ont pas ou plus besoin de soins hospitaliers mais dont le retour ou maintien à domicile n’est pas possible pour diverses raisons (besoin de soutien extérieur, état de faiblesse, peu d’entourage). Jusqu’à 24 lits seront progressivement mis à disposition.

 

Enfin, une assistance psychologique est offerte au personnel de santé qui en ressent le besoin. Elle est mise en place par l’Organisation cantonale valaisanne des secours (OCVS) pour le personnel soignant.

 

On rappelle aussi ces chiffres au passage: le Valais compte ce mardi 544 cas confirmés de coronavirus et 13 morts.  


Oriane Binggeli/FG

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23