Retour

20.10.2017 - 07:15

Carré musulman profané à Lausanne: cela pourrait-il arriver en Valais?

Image d'illustration
Image d'illustration

Il n’existe pas ce carré musulman dans les cimetières valaisans.

Cette observation fait suite à la profanation samedi 14 octobre de l'espace réservé aux musulmans dans un cimetière lausannois. Des tags islamophobes ont été inscrits sur le sol, des pupitres en bois arrachés et des fleurs piétinées.
Les autorités de la ville prennent  ces actes de vandalisme très au sérieux. Tout est mis en oeuvre pour retrouver les auteurs : écoutez le porte-parole de la police lausannoise, Jean-Philippe Pittet.

Ces profanations ne pourraient pas se produire en Valais : la raison est simple, il n’existe pas d’espace réservé aux fidèles afin qu’ils se fassent enterrer selon les rites musulmans, le visage tourné vers la Mecque.

Les cimetières valaisans pratiquent la technique dite « à la ligne » : tout le monde est enterré de la même façon, croyant ou laïc.

Alors comment font les musulmans pratiquants du Valais ? Ils se font, pour la plupart, ensevelir dans leur pays d’origine, comme le confirme Rasim Karagülle, président de l’association turque de Monthey. Une démarche couteuse. Alors, à l’avenir, les choses devraient-elles changer ? Ecoutez l'avis de Rasim Karagülle 

A noter que voici 10 ans, en 2007, la communauté turque de Monthey, avait demandé la création d’un carré musulman au cimetière de Choëx/Monthey, une demande restée lettre morte.


Thomas Schürch

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23