Retour

03.01.2018 - 12:00

Burglind balaie la Suisse. Précipitations maximales prévues en Valais

Une bonne partie du Bas et du centre du Valais est désormais passée en degré de risque 4 (sur 5) par l'Institut suisse des avalanches de Davos (maximal par endroit selon le centre de vigilance météosuisse).
Les premiers signes de la tempête Burglind se sont fait ressentir dès la tombée de la nuit avec de fortes bourrasques, d'abord sur le Plateau suisse, mesurées à plus de 190 km/h au Pilate et à plus de 140 km/h au Säntis. Le record mesuré jusqu'ici dépasse les 200km/h en montagne à Uri. En plaine, c'est Wallenstadt qui détient la palme actuelle avec 191km/h relevés. En Valais, c'est le Gornergrat en dessus de Zermatt où la vitesse du vent est la plus élevée à 163km/h. Dans le canton, bon nombre de remontées mécaniques ont déjà fermé. C'est le cas à Nax, Vercorin, Champoussin, Morgins et Val d'Illiez, Anniviers suit le même processus, pour celles qui l'ont déjà annoncé.
Et ce ne devrait être qu'un début puisque le canton devrait amasser les plus fortes précipitations du pays. Plus de 100 mm, d'eau ou de neige, avec un manteau supplémentaire pouvant atteindre 1m50 par endroit, sont attendues. Un épisode violent qui tombe dans un contexte particulier, déjà chargé par les nombreuses précipitations de novembre et décembre, explique Pierre Huguenin, responsable, à Sion, de l'antenne valaisanne de l'institut neige et avalanche de Davos (interview ci-dessous).

Un risque marqué qui concerne aussi les basses altitudes et la plaine

Avec des températures qui ont qui ont pris jusqu'à 15 degrés de plus que la semaine passée à 2000 mètres, la neige est lourde et la pluie s'est mélangée. Les sols déjà gorgés d'eau seront d'autant plus meubles. Des communes ont déjà pris des mesures. Conthey a en effet fermé l'accès aux Mayens depuis 10h ce matin. On parle ici d'évacuation, ce qui signifie une réponse à un degré 5, reconnait le géologue cantonal Raphaël Mayoraz, chef de la section dangers naturels depuis lundi (interview ci-dessous).

Toute la Suisse est malmenée

Pour l'heure, c'est surtout hors du canton que les perturbations ont commencé. Avions cloués au sol, trains paralysés, routes fermées, coupures de courant, évacuation: la tempête Burglind a fait une entrée remarquée en Suisse dès l'aube.
Les vents violents secouent tout le pays et bon nombre d'habitants sont forcés de rester chez eux. Les CFF annoncent de nombreux retards et suppressions de trains à cause de dégâts provoqués par les intempéries ou d'objets tombés sur les voies. Presque toute la Suisse romande est touchée. Le canton de Berne et Appenzell ont eux aussi subi des interruptions sur plusieurs lignes. A l'aéroport de Bâle-Mulhouse, le trafic aérien a été suspendu dès 10h30, de même qu'à Strasbourg (F). A Zurich-Kloten, les avions sont soit retardés, soit supprimés en raison de vents soufflant à une vitesse supérieure à 80 km/h. Les deux aéroports continuent toutefois à accueillir des passagers en attendant une accalmie.
La tempête a également provoqué des coupures de courant, notamment dans les cantons de Berne et du Jura. Près de 14'000 clients des BKW (ex-Forces motrices bernoises) ont été ou sont privés d'électricité, a indiqué BKW dans un communiqué. Dans plusieurs cantons, les polices conseillent aux habitants de sortir en prenant toutes les précautions. Les balades en forêt ou à proximité des arbres étaient à éviter. La police neuchâteloise recommande dans un Tweet à la population de ne sortir qu'en cas de nécessité. A noter également qu'en France, Burglind baptisée Eleanor laisse 200'000 foyers privés d'électricité depuis ce matin à 9h00.


Christian Hermann / ats

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23