Retour

13.06.2018 - 15:30

Assistance au suicide : début de controverse autour des nouvelles directives

Assistance au suicide : publiées il y a une semaine, les nouvelles directives de l'Académie suisse des sciences médicales (ASSM) suscitent des remous.
Ce qui pose problème, c'est l'assouplissement des critères qui rendent admissible l'aide au suicide. Les "souffrances insupportables" sont venues remplacer la "fin de vie imminente".
Or, selon le comité directeur de la Fédération des médecins suisses (FMH), cette notion est beaucoup trop subjective et ouvre la porte de l'assistance au suicide à des personnes en situation de crise, "fatiguées de vivre".
La Commission de bioéthique de la Conférence des évêques suisses partage cette analyse et estime que "le processus de la pente glissante est engagé". Pour la première fois dans l'histoire de l'ASSM, les directives "renoncent à toute objectivité en éthique", déplore la Commission de bioéthique de la Conférence des évêques suisses qui s'oppose "fermement à cet abandon" et demande de conserver la formulation usuelle. Même appel lancé par le Sédunois François-Xavier Putallaz, membre de la commission nationale d'éthique et du Conseil d'éthique clinique de l'Hôpital du Valais qui prédit une "banalisation de l'aide au suicide".
Le débat est ouvert. Demain, hasard du calendrier, le Conseil des Etats aura à traiter une initiative cantonale de Neuchâtel qui réclame des précisions sur les conditions de l'assistance au suicide et sur la réglementation des organisations d'aide au suicide, comme Exit. Quant à la FMH, elle se prononcera à l'automne.


Fabrice Germanier

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23