Retour

27.07.2020 - 17:21

Aéroport de Sion: l'armée devrait investir près de 60 millions pour moderniser les équipements

L'armée devrait investir près de 60 millions à l'aéroport de Sion. Modernisation des équipements radio de la tour de contrôle et installation de nouveaux radars: les premières mises en service auront lieu cet automne.

 

L'armée prévoit d'investir près de 60 millions à l'aéroport de Sion. Deux millions serviront à installer de nouveaux équipements radio pour garantir la sécurité aérienne. Cette modernisation de la tour de contrôle, première étape du projet, est en cours. La mise en service est prévue cet automne. Suivra une deuxième étape avec l'installation de deux radars pour une somme estimée à 55 millions. «Il s’agit d’un radar d’approche, qui va nous permettre de venir atterrir par très mauvais temps. Une technologie utilisée surtout par l’aviation militaire pas civile», explique Benoît Studemann, ancien commandant de la base aérienne de Payerne en charge du projet de Sion. «Ce radar va être installé ces prochains jours à Sion. Des tests vont être faits durant tout l’hiver et on espère qu’au printemps 2021 on puisse opérer avec ce nouveau radar.»

 

Le Département de la défense, de la protection de la population et des sports, le DDPS, aimerait également installer un radar de surveillance sur les hauts de Ravoire. Le projet avait déjà rencontré des oppositions. Il sera mis pour la deuxième fois à l'enquête publique à la mi-août. Ce radar permettrait à l'aéroport de Genève de voir les avions depuis le décollage de Sion. Une bonne nouvelle pour l'aviation civile, selon Christian Bitschnau, vice- président de Sion en charge de l'aéroport civil: «Dès que les avions quittent Sion, ils passent sur la fréquence de Genève. Aujourd’hui nous avons une couverture radar insuffisante au niveau du coude du Rhône. Mais grâce à ce nouveau radar, la tour de Genève sera en mesure de savoir où se trouvent les avions, ce qui n’est pas le cas actuellement». A terme, la sécurité de l’espace aérien entre St-Maurice et Martigny devrait être améliorée.

 

Meilleure sécurité de l'espace aérien et installations dernier cri: ces investissements importants de l'armée à Sion, sont tout bénéfice pour l'aviation civile. Ce qui réjouit aussi Sophia Dini, déléguée à l'économie et à l'innovation pour le canton, et en charge du projet de l'aéroport de Sion. «Pour nous c’est une très bonne nouvelle, l’objectif du gouvernement valaisan étant de travailler de concert avec l’armée pour développer l’aviation civile».

 

Ces nouvelles installations font partie du programme du Département de la défense, qui vise à moderniser les cinq aérodromes militaires du pays. Si l’armée s’est retirée de la capitale, l’aéroport de Sion reste un aéroport de dégagement.


Nathalie Terrettaz

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23