Retour

20.03.2020 - 18:23

Vaud: deux décès de plus, 32 personnes aux soins intensifs

Le canton de Vaud enregistre deux nouveaux décès dus au coronavirus, ce qui porte à sept le nombre total. 140 personnes sont hospitalisées, dont 32 aux soins intensifs.

Le nombre de personnes testées positives au virus s'élève à plus de 1200 cas. "Ce chiffre est en pente régulière. Nous avons beaucoup de cas", a dit vendredi le médecin cantonal adjoint Eric Masserey, qui ajoute que le canton "dépiste proportionnellement plus qu'ailleurs".

Les personnes hospitalisées sont réparties dans tous les établissements du canton, dont une grande partie au CHUV à Lausanne (61) et au nouvel hôpital de Rennaz (20); 52 personnes ont pu regagner leur domicile après un séjour à l'hôpital.

Sur les sept personnes décédées à ce jour, trois ont péri au Pôle santé de la Vallée de Joux. Le CHUV, Payerne, Morges et Nyon déplorent également un décès.

Dans tout le canton

Pour répondre à cette vague qui s'annonce - le pic n'est pas encore proche - le dispositif sanitaire est en train de monter en puissance dans tout le canton, avec l'appui de la Protection civile et de l'armée. Des centres ambulatoires renforcés (3 à 4 par région, adossés à des cabinets de médecine générale), des équipes mobiles et des centres de dépistages sont en train de se déployer.

Ces équipes mobiles - des infirmiers avec l'appui d'un médecin de garde - se rendent sur les lieux de vie des malades, en EMS ou à domicile. "Nous voulons éviter de déplacer la personne. Nous essayons de la prendre en charge là où elle vit", a expliqué Stéfanie Monod, directrice générale du Service de la santé publique.

Etudiants en renfort

Pour faire face à la pandémie, le canton a besoin de renfort. Il a lancé un appel à volontaires, auprès des professionnels de la santé, notamment des écoles d'infirmiers, d'aides en pharmacie ainsi que des étudiants de dernière année de la faculté de médecine.

Ces étudiants seront introduits dans le dispositif avec un encadrement. Les personnes expérimentées seront placées dans les lieux de décision les plus difficiles, a précisé Mme Monod.

Collaboration des cliniques

L'entier des lits du canton - hôpitaux publics et cliniques privées - font partie du dispositif. "La collaboration est excellente avec les cliniques privées", a relevé la conseillère d'Etat Rebecca Ruiz. "Elles ont spontanément proposé de se mettre à disposition".

L'approvisionnement en masques de protection pour les soignants suscite toujours des inquiétudes. Une grosse commande de quelques millions de masques devrait arriver début avril. Une commande conclue grâce aux liens que le canton entretient avec une province chinoise. En attendant, une autre commande devrait arriver d'ici mercredi, a précisé Mme Ruiz.

Chantiers et parcs

La situation sur les chantiers reste compliquée. Le canton et la ville de Lausanne ont fermé ceux dont ils sont les maîtres d'oeuvre. Il est souvent "quasiment mission impossible" de respecter les consignes de distanciation et d'hygiène, a relevé Denis Froidevaux, chef de l'Etat-major cantonal de conduite (EMCC). Une réunion est prévue lundi entre le conseiller d'Etat Philippe Leuba, les entrepreneurs et les partenaires sociaux.

Le canton a procédé à deux dénonciations de groupes de jeunes qui ne respectaient pas les règles en matière de regroupement. Rebecca Ruiz a indiqué que le Conseil d'Etat allait examiner "extrêmement rapidement" la question de la fermeture des parcs et places de jeu, une des marges de manoeuvre que la Confédération laisse aux cantons.

Concernant le confinement strict des plus de 65 ans - comme l'a décidé Uri - le Conseil d'Etat doit encore examiner les dernières dispositions annoncées vendredi par la Confédération. "Si on le décide, il faudra qu'il s'accompagne d'un dispositif social. On ne peut pas simplement dire: débrouillez-vous", a relevé Mme Ruiz.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23