Retour

15.04.2020 - 19:53

Une commission du National veut 100 millions pour les crèches

La commission de la science, de l'éducation et de la culture (CSEC) du Conseil national veut soutenir les crèches et autres structures d'accueil extra-familial touchées par la pandémie de coronavirus. Le montant en jeu s'élève à 100 millions de francs.

La commission soutient les mesures prises jusqu'ici par le Conseil fédéral pour atténuer les conséquences économiques et sociales de la pandémie de coronavirus, indiquent mercredi les services du Parlement. Des mesures supplémentaires sont toutefois nécessaires.

Ces aides devraient être versées en compensation des contributions que les parents ne versent plus. La commission a accepté par 17 voix contre 7 et 1 abstention d'élaborer une ordonnance parlementaire en ce sens. Elle a également décidé par 17 voix contre 0 et 6 abstentions de déposer une motion pour soutenir les crèches et les autres institutions d'accueil extra-familial.

Les deux objets parlementaires visent à ce que cantons et Confédération se partagent les coûts. Un crédit de 100 millions de francs est prévu.

La CSEC a sciemment décidé de recourir à ces deux instruments afin de laisser à son homologue du Conseil des Etats la possibilité de suivre la voie qu’elle jugera adéquate. Ce dernier se penchera sur la question vendredi.

Soutien au sport

La commission a par ailleurs transmis plusieurs autres demandes au Conseil fédéral. Sans opposition, elle propose notamment à la commission des finances d'approuver deux crédits de 50 millions de francs chacun pour le sport professionnel et populaire.

Elle demande également que les subventions J+S budgétisées pour 2020 puissent être versées aux associations de jeunesse et aux clubs de sport malgré les annulations de cours et d'autres offres dues à la crise du coronavirus.

Craignant une hausse des cas pendant la pandémie, la CSEC veut par ailleurs renforcer la lutte contre la violence domestique. Par 15 voix contre 9 et 1 abstention, elle souhaite maintenir les activités de la taskforce de la Confédération au-delà des mesures prises pour limiter la liberté de mouvement pendant la crise. Elle demande également de prévoir des moyens financiers supplémentaires pour maintenir l'offre de conseil.

Pénurie de places d'apprentissage?

La commission veut en outre prolonger de quatre mois, jusqu'à fin septembre, les mesures du Conseil fédéral en faveur du secteur culturel. Les budgets devraient être adaptés en conséquence, a-t-elle décidé par 15 voix contre 8 et 2 abstentions.

Par 18 voix contre 7, la CSEC prie également le Conseil fédéral de tout mettre en oeuvre pour assurer aux indépendants un accès rapide aux indemnités pour perte de gain. Le gouvernement devrait également examiner comment lutter contre une éventuelle pénurie de places d'apprentissage, liée aux mesures prises contre la pandémie.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23