Retour

02.03.2020 - 17:51

Un mort et quatre blessés dans la fusillade de Grandson (VD)

Les coups de feu tirés samedi dans un appartement de Grandson (VD) ont fait un mort et quatre blessés. Selon les premiers éléments de l'enquête, une affaire de stupéfiants est à l'origine du drame.

La police a été alertée samedi vers 12h35 que des coups de feu avaient été tirés dans un appartement de la rue Basse, à Grandson. Dans l'immeuble, les gendarmes ont trouvé cinq hommes, dont quatre étaient blessés, annonce lundi la police vaudoise.

Deux blessés, touchés par des balles, ont été emmenés par la Rega au CHUV à Lausanne dans un état grave. Le premier, un Suisse de 27 ans domicilié dans la région, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi. Le deuxième, un Suisse de 22 ans habitant à Zurich, est toujours à l'hôpital dans un état jugé très critique.

Les deux autres blessés, des Suisses de 24 et 27 ans qui habitent aussi la région, ont été emmenés à l'hôpital pour y recevoir des soins. Ils ont pu quitter rapidement l'établissement hospitalier.

Une cinquième victime, également blessée, s'était enfuie samedi avant l'arrivée de la police. Cet homme de 22 ans a été localisé dans un hôpital zurichois. Sa vie n'est pas en danger. Il a été transféré dans le canton de Vaud pour y être entendu.

Plusieurs suspects

Il semblerait qu'une affaire de stupéfiants soit à l'origine de cette affaire, écrit la police vaudoise dans son communiqué. "Nous ne pouvons pas encore en dire plus", indique le porte-parole Arnold Poot, contacté par Keystone-ATS. Il précise juste que plusieurs suspects ont été interpellés, ceux qui ont été blessés mais aussi d'autres personnes.

Cette affaire a nécessité l'intervention d'importants moyens samedi à Grandson, où deux hélicoptères de la Rega et quatre ambulances ont notamment été acheminés. Du côté de la police, plusieurs patrouilles ont été réquisitionnées, dont le Détachement d'action rapide et de dissuasion (DARD) et la brigade canine.

Les investigations ont été confiées aux enquêteurs de la brigade criminelle de la police de sûreté. Ceux-ci doivent "déterminer plus précisément les circonstances de cet acte et l'implication exacte des personnes entendues", conclut le communiqué.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23