Retour

23.03.2020 - 16:14

Transports publics: la réduction de l'offre désormais perceptible

La réduction de l'offre des transports publics en raison de l'épidémie de coronavirus est entrée dans le vif du sujet lundi. Les suppressions de liaisons se poursuivront par étapes jusqu'à début avril. CarPostal aussi ralentit son rythme.

"Depuis lundi, l'offre en transports publics est réduite de manière marquée et est perceptible par les usagers", a indiqué lundi à Keystone-ATS un porte-parole des CFF, Martin Meier. Ces réductions resteront en vigueur au moins jusqu'au 26 avril.

Le trafic grandes lignes ainsi que le trafic régional transfrontalier sont touchés par les mesures entrées en vigueur lundi. La ligne entre Genève et Brigue fait notamment l'objet de suppressions partielles, de même que celles entre Zurich et Lugano et Bâle et Zurich. Le Regio Express Annemasse-Genève-Lausanne-Vevey-St-Maurice est supprimé entre Annemasse et Genève et le Léman Express enregistre aussi des suppressions partielles.

Distance physique

Cette réduction de l'offre s'est jusqu'ici bien passée, selon le porte-parole, qui relève que la demande est dans tous les cas en recul de 80% ces jours. Afin de garantir la distance physique recommandée par les autorités, les trains circulent, lorsque c'est possible, selon leur composition maximale.

Ces mesures introduites lundi constituent la 2e étape du plan de réduction des CFF. La première, instaurée jeudi passé, comprenait notamment la suppression des trains supplémentaires aux heures de pointe dans le trafic grandes lignes et l'arrêt des trains de nuit.

Une troisième étape, à compter de jeudi, entraînera des réductions supplémentaires du trafic grandes lignes. L'opération sera bouclée le 2 avril avec une 4e et dernière étape.

Les usagers des transports publics sont appelés à vérifier leurs correspondances dans l'horaire en ligne avant chaque voyage. Durant la phase de transition jusqu'au 26 mars, l'horaire en ligne sera mis à jour régulièrement au plus tard à 20h00 pour le jour suivant, ont précisé les CFF.

CarPostal aussi

Une opération similaire est en cours chez CarPostal, là aussi par étapes (ce lundi, ainsi que les 26 et 30 mars). Les changements, également en vigueur jusqu'au 26 avril, concernent les quelque 900 lignes exploitées par la compagnie (1300 pour l'ensemble du trafic régional).

Contacté par Keystone-ATS, le porte-parole Urs Bloch a jugé que les usagers comprenaient la nécessité de cette réduction de voilure, mais qu'elle suscite malgré tout une certaine insécurité. Carpostal conseille lui aussi de toujours consulter les horaires en lignes avant d'entamer un voyage. Et il ne faudra plus se fier aux horaires papier apposés aux quelque 13'000 arrêts de CarPostal: ceux-ci ne seront en effet pas remplacés.

Carpostal compte sur une certains compréhension des clients. Avec un tel changement en si peu de temps, il est prévisible que tout ne fonctionne pas sans accrocs dès le début. Il faudra attendre probablement début avril pour que ce régime spécial fonctionne normalement, en particulier les correspondances.

CarPostal voit naturellement sa tache facilitée par la chute massive de la fréquentation enregistrée ces derniers jours. Celle-ci est évaluée à 50-70%, voire à 90% au Tessin ou dans les régions touristiques au Valais et dans les Grisons.

Villes et cantons romands

Des changements entrent également en vigueur lundi dans les cantons romands. Dans les transports publics lausannois (tl), les horaires du dimanche s'appliquent désormais à toutes les lignes du réseau tous les jours et jusqu'à nouvel avis.

Les Transports publics genevois (tpg) réduisent leur offre de plus de 40%. L'horaire correspond à celui du samedi, avec un renforcement ponctuel aux heures de pointe. Plusieurs lignes sont interrompues, d'autres voient leur parcours modifié.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23