Retour

05.03.2020 - 12:05

Saisies d'armes, de médicaments et d'articles de marque en hausse

Le boom du commerce en ligne se répercute sur les chiffres de l'Administration fédérale des douanes (AFD). En 2019, davantage d'armes interdites et d'articles de marque ont pu être saisis, ainsi que deux fois plus de médicaments contrefaits que l'année précédente.

Ces produits sont fréquemment commandés sur Internet et livrés en Suisse par poste. C'est pourquoi l'AFD a renforcé ses contrôles dans le trafic postal, précise-t-elle dans un communiqué diffusé jeudi.

L'année dernière, cet organisme a intercepté 9012 envois de médicaments et de produits dopants (4341 en 2018). Il s'agit en majeure partie d'importations illégales de médicaments contre l'impuissance (91,3%) en provenance d'Inde et transitant par l'Europe de l'Est, notamment la Pologne.

Risque sanitaire important

Singapour et la Grande-Bretagne restent aussi des plaques tournantes privilégiées, constate Swissmedic dans un communiqué, mettant en garde contre le risque sanitaire important que représentent ces produits contrefaits et de mauvaise qualité.

Les saisies de médicaments illégaux (7781) ont doublé par rapport à 2018, alors que les quantités importées sont restées les mêmes. Cette augmentation est due à une procédure simplifiée, testée dans un projet pilote fin 2018 et désormais définitivement instaurée, précise Swissmedic.

Cette procédure avait déjà permis de saisir trois fois plus d'envois en 2018 qu'en 2017. Outre les stimulants de la fonction érectile, elle permet aussi de retirer du marché davantage de stupéfiants et de psychotropes illégaux.

Grosse quantité d'ecstasy saisie

S'agissant des stupéfiants, l'AFD a saisi l'année dernière 869 litres de GBL (gamma-butyrolactone), plus connu sous le nom de "gouttes KO", contre 8 litres en 2018. Cette forte augmentation est due avant tout à une saisie de quelque 800 kilogrammes de GBL en septembre 2019 dans le canton d'Argovie. Ce produit peut être transformé en GHB, la "drogue du viol".

On enregistre aussi une nette augmentation pour les pilules thaïes, la MDMA / l'ecstasy et le LSD (302'074 unités saisies en 2019 contre 44'236 unités en 2018). C'est principalement une interception de 200'000 pilules d'ecstasy à la frontière nord qui provoque une hausse pour les substances psychoactives, précise l'AFD.

Celle-ci enregistre en revanche un léger recul pour les constatations de cocaïne (124 kg en 2019 contre 145 kg en 2018) et d'héroïne (20 kg en 2019 contre 90 kg en 2018).

Articles de marque et armes

L'AFD rapporte également une hausse marquée des saisies d'articles de marque contrefaits (22'324 en 2019, contre 14'388 en 2018). On y retrouve souvent des sacs à main et des montres.

La tendance à l'importation d'armes illégales se poursuit aussi. Au total 8536 ont été séquestrées (8251 en 2018 / 4263 en 2017). Il s'agissait en premier lieu de couteaux interdits, de matraques et d'armes similaires.

Recettes en légère hausse

Par rapport à l'année précédente, les recettes globales de l'AFD ont légèrement augmenté, passant de 22,933 milliards de francs à 23,008 milliards de francs. Elles proviennent principalement de la TVA, de l'impôt sur les huiles minérales, de l'impôt sur le tabac, de la redevance sur le trafic des poids lourds et des droits de douane à l'importation.

Ces recettes représentent près du tiers de l'ensemble des recettes de la Confédération. Avec quelque 11 milliards de francs, la TVA représente quasiment la moitié des recettes de l'AFD.

Baisse de la migration illégale

Dans le domaine de la police de sécurité, l'AFD a interpellé 25'886 personnes signalées en 2019 (24'750 en 2018), dont 8740 étaient sous le coup d'un mandat d'arrêt. Elle a aussi intercepté 1938 documents falsifiés (1868 en 2018). Enfin, la migration illégale a encore diminué. Avec 12'919 cas de séjour illégal, elle est à son plus bas niveau depuis 2013.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23