Retour

28.05.2020 - 13:38

Préposé fédéral d'accord avec la récolte des données de clients

Le préposé fédéral à la protection des données a accordé son feu vert à l'obligation faite aux bars et restaurants, dès le 6 juin, de recueillir les données de clients. Le contact d'une seule personne par table de plus de quatre convives sera noté.

Ce devoir de collecte s'inscrit dans le cadre de l'assouplissement des mesures contre l'épidémie de Covid-19 annoncé mercredi par le Conseil fédéral. Interrogé jeudi par la radio SRF, le préposé fédéral Adrian Lobsiger a indiqué que ses services sont d'accord avec cette mesure, du point de vue de la protection des données comme de la proportionnalité.

"Le Conseil fédéral a pris une responsabilité politique claire pour ce devoir de récolte des données, et il n'y a pas de contestation de la part de l'autorité de protection des données", a-t-il déclaré. Les informations des clients devront être détruites après deux semaines.

Un premier veto

Adrian Lobsiger avait mis son veto il y a quelques semaines lorsque le Conseil fédéral avait envisagé d'introduire une obligation générale de collecte des données des clients des restaurants. La base légale fait défaut, avait-il fait valoir, estimant que cela pouvait uniquement se faire de manière volontaire.

Le Conseil fédéral a annoncé mercredi que les restaurants pourront accueillir des groupes de plus de quatre personnes, proposer des jeux de billard et d'autres animations musicales. Mais les établissements devront garantir la possibilité de retracer les contacts en collectant les données d’un client par table pour celles de plus de quatre personnes.

Les clubs et discothèques, qui ne pourront pas accueillir plus de 300 clients par soirée, devront demander leurs noms et numéros de téléphone si la distance de deux mètres ne peut pas être respectée durant plus de quinze minutes.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23