Retour

02.03.2020 - 03:43

Pete Buttigieg se retire des primaires démocrates

Le candidat à l'investiture démocrate à l'élection présidentielle américaine Pete Buttigieg a annoncé dimanche qu'il abandonnait les primaires démocrates. Avec cette décision, il veut "aider à rassembler les Américains pour battre Donald Trump".

Accompagné de son époux Chasten Buttigieg, très ému, le jeune ex-maire de South Bend dans l'Indiana a choisi sa ville pour mettre fin à la campagne qu'il avait annoncée ici même il y a presque un an. Agé de 38 ans, ce candidat modéré a affirmé que son "chemin" vers la nomination démocrate s'était "refermé" après son faible résultat samedi en Caroline du Sud.

"Notre objectif a toujours été d'aider à rassembler les Américains pour battre Donald Trump", a-t-il lancé devant ses partisans. "Nous avons la responsabilité d'envisager l'impact qu'aurait le fat de rester en lice plus longtemps", a souligné M. Buttigieg, en allusion à la dispersion des voix entre plusieurs candidats modérés face à l'ascension du sénateur Bernie Sanders, plus à gauche.

"Nous avons marqué l'histoire en remportant les caucus de l'Iowa", a-t-il déclaré, à propos du premier vote des primaires qu'il avait gagné, d'un cheveu, devant M. Sanders. Comme lors de son annonce de candidature, Chasten et Pete Buttigieg se sont embrassés sur scène, marquant l'histoire politique américaine.

Contenant à peine ses larmes, Chasten Buttigieg a raconté comment tous deux avaient pris la décision que son époux se lance dans la course à la Maison Blanche. "Après être tombé amoureux de Pete, il m'a permis de croire à nouveau en moi. Alors j'ai dit à Pete de se présenter parce que je savais qu'il y avait d'autres jeunes dans ce pays qui avaient, aussi, besoin de croire en eux", a-t-il confié, sous les applaudissements.

"Gros coup de fouet"

La nouvelle choc est tombée à deux jours de la primaire géante du "Super Tuesday", lorsque 14 Etats voteront. Et alors que Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama, était déjà porté par un nouvel élan grâce à sa large victoire samedi à la primaire démocrate de Caroline du Sud.

Comme de nombreux observateurs, Donald Trump a prédit que Joe Biden serait le grand bénéficiaire du départ de Pete Buttigieg. "Toutes ses voix du Super Tuesday vont aller à Joe-Biden-l'endormi", a-t-il rapidement tweeté en utilisant l'un de ses surnoms moqueurs

Après sa victoire en Caroline du Sud, Joe Biden, 77 ans, s'est plus que jamais posé dimanche en alternative à Bernie Sanders, 78 ans. "C'est un gros coup de fouet pour nous", s'est félicité Joe Biden dimanche sur CNN, un peu plus de 48 heures avant le "Super Tuesday".

Plus d'un tiers des délégués (environ 34%), qui choisiront le candidat du parti lors de la convention démocrate, mi-juillet, seront désignés mardi.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23