Retour

08.06.2020 - 12:16

Les Suisses de plus en plus sportifs, y compris les Romands

Les Suisses sont de plus en plus sportifs. Pour la première fois, le nombre de ceux qui ne pratiquent aucun sport a clairement reculé, passant de 26% à 16% en six ans. Les Romands et les Tessinois rattrapent leur retard sur les Alémaniques.

Environ 80% des adultes domiciliés en Suisse satisfont aux toutes dernières recommandations en matière d’activité physique, selon l'étude "Sport Suisse 2020" menée par l'Office fédéral du sport (OFSPO) et présentée lundi à Berne en présence de la conseillère fédérale Viola Amherd. La part de sportifs très actifs pratiquant plusieurs fois par semaine n’a jamais été aussi élevée (51%).

La hausse de l’activité sportive au cours des six dernières années est portée surtout par les femmes et les personnes dans la seconde moitié de leur vie. Aujourd’hui, les femmes font pratiquement autant de sport que les hommes. Elles sont particulièrement nombreuses à se lancer dans une activité physique à partir de 45 ans.

De non sportif à sportif "occasionnel"

Pour la première fois depuis les années 1970, la proportion de non sportifs a fortement baissé. Seules 16% des personnes se disent non sportives, contre plus d'un quart dans les trois précédentes études de Sport Suisse remontant jusqu'à 2000, selon le sondage mené auprès de 12'000 personnes.

Alors que les sportifs occasionnels semblaient en voie de disparition au tournant du millénaire, leur nombre a doublé ces dernières années. Il est toutefois possible que ceux qui se taxaient de non sportifs naguère se considèrent aujourd’hui plutôt comme des sportifs occasionnels.

Le "Röstigraben" se comble

Comme toujours, les Suisses alémaniques sont champions toutes catégories. Mais la Suisse romande et le Tessin ont bien rattrapé leur retard. Les Romands qui font plusieurs fois du sport par semaine sont désormais 48% contre 37% en 2014.

Le "Röstigraben" en matière de sport se remarque toutefois encore, notamment dans les cantons bilingues de Fribourg et du Valais. La partie alémanique y est plus sportive que la zone francophone. Au niveau suisse, les populations avec un passé de migration sont également moins sportives.

Débuter tôt

Viola Amherd a rappelé l'importance de Jeunesse et Sport, le programme d'encouragement au sport de la Confédération, dont les moyens ont été augmentés.

"Plus les individus débutent tôt des activités sportives, plus ils ont de chances de rester actifs en tant qu'adultes", a relevé la ministre. Les communes jouent un rôle important en soutenant les familles financièrement défavorisées, souvent issues de la migration.

Randonnée, vélo, natation

Le "combiné helvétique", qui associe randonnée pédestre, cyclisme, natation, ski et jogging occupe la tête du classement des sports préférés en Suisse. La randonnée pédestre, en particulier, a fait un nouveau bond en avant et compte parmi les activités les plus pratiquées, tous sexes et groupes d’âge confondus.

La musculation, le yoga et la danse ont eux aussi clairement gagné en popularité. Et la population est devenue encore plus polysportive: une personne active pratique en moyenne 4,5 sports différents.

Les clubs ont la cote

Près d'un quart de la population est affilié à un club de sport. Il s’agit surtout d’hommes et de jeunes de moins de 25 ans. Les personnes affiliées à un club font plus de sport que la moyenne et participent souvent à des compétitions. Un membre actif sur deux s’engage bénévolement dans le milieu. Environ un cinquième de la population est membre d’un centre de fitness.

Près d'une personne sur dix s'est blessée au cours de l’année en faisant du sport. Un tiers des blessures résulte d’accidents assez graves entraînant une incapacité de travail de plus de trois jours. Les femmes se blessent un peu moins souvent que les hommes, mais leurs blessures ont tendance à être un peu plus graves.

En moyenne, la population suisse consacre chaque année environ 2000 francs au sport. La majorité de la population est satisfaite de la façon dont le sport est encouragé en Suisse. Plus d’un tiers des gens estime que les mesures d’encouragement pourraient être renforcées en faveur des jeunes et des enfants, des personnes avec handicap, des groupes défavorisés et de la relève.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23