Retour

01.04.2020 - 11:00

Les personnes vulnérables peuvent toujours se marier

Les mariages ou les partenariats sont presque impossibles au temps du coronavirus. La Confédération a toutefois prévu une exception pour les groupes à risques: ils peuvent continuer à se passer la bague au doigt.

Une directive de l'Office fédéral de l'Etat civil enjoint les autorités cantonales à passer au fonctionnement de base. Rien ne change pour les enregistrements des naissances et des décès. Mais les reconnaissances d'enfants, les prestations des représentations suisses à l'étranger et les mariages sont limités, rapportent mercredi les journaux du groupe Tamedia.

Les unions de personnes appartenant à un groupe à risque, soit les plus de 65 ans et les personnes souffrant de certaines pathologies, sont prioritaires. Les mariages ou partenariats d'urgence sont également possibles sans restriction. La procédure est raccourcie si l'un des deux conjoint est déjà en danger de mort.

Tous les couples qui attendent un enfant avant fin août peuvent aussi convoler. Mais à conditition que la préparation du mariage ou la procédure préliminaire soit terminée.

C'est aussi le cas si l’autorisation de séjour d'une personne expire ou si les concernés peuvent faire valoir des motifs plausibles rendant nécessaire la célébration du mariage ou la conclusion du partenariat. Dans ce cas, la cérémonie doit avoir lieu immédiatement, précise la directive.

Le nombre de participants doit être limité au strict minimum: seules les personnes ayant une fonction officielle, soit les fiancés ou partenaires, les témoins et l'interprète peuvent y assister. Les restrictions s'appliquent jusqu'à ce que le Conseil fédéral lève l'état de situation extraordinaire, soit au moins jusqu'au 19 avril.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23