Retour

13.05.2020 - 11:00

Le commerce mondial devrait reculer de plus d'un quart en 3 mois

La pandémie de coronavirus a contribué au recul de 3% de la valeur du commerce mondial sur le premier trimestre, selon l'ONU. Dans un rapport publié mercredi à Genève, celle-ci prévoit un recul de plus d'un quart sur le second.

"Partout, les gouvernements sont pressés de prendre des décisions pour la reprise après le Covid-19, avec des conséquences à long terme", affirme le secrétaire général de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

Il est important que ces dispositifs puissent être lancés en s'appuyant "sur les meilleurs données", ajoute-t-il en présentant ce rapport compilant les données de plus de 35 organisations.

Outre le recul du commerce mondial, une baisse importante des prix des marchandises a été observée en quelques mois. Selon un indice de la CNUCED, la valeur des biens exportés par les pays en développement s'est notamment dépréciée de 8,5% en février et d'environ 20,5% en mars, un record.

Une situation provoquée surtout par les tarifs des combustibles, en recul d'un tiers il y a deux mois. Alors la baisse a été inférieure à 4% pour ceux des métaux, de la nourriture ou encore des produits agricoles. La durée de cette détérioration reste incertaine et la situation est largement volatile, affirme encore la CNUCED.

Villes très affectées

Concernant le tourisme, l'ONU s'attend à une diminution du nombre d'arrivées internationales de 60 à 80% pour cette année. Le rapport explique aussi que la part à court terme des prêts de banques étrangères, facteur de vulnérabilité, est élevée chez certains pays émergents ou en développement.

En raison de la pandémie, ONU Environnement relève elle une augmentation de la pollution liée aux déchets médicaux solides. L'agence onusienne ajoute que les personnes exposées à la pollution de l'air sont les plus menacées par le coronavirus.

Autre indication, plus de 90% des cas de Covid-19 ont été observés en milieu urbain. De son côté, selon des données d'il y a un mois, le Haut-Commissariat aux droits de l'homme déplore que, parmi plus de 100 pays ou territoires qui ont décrété un état d'urgence ou des restrictions, seuls treize l'ont relayé auprès du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23