Retour

21.03.2020 - 15:26

La courbe pourrait ralentir si tout le monde y met du sien

Les chiffres du coronavirus vont augmenter ces prochains jours en Suisse. Mais la courbe pourrait s'aplanir dès la semaine prochaine, à condition que tout le monde s'en tienne aux mesures, selon Daniel Koch, responsable de la cellule de crise.

Ce ne sont pas les mesures qui feront la différence, mais le comportement de la population, a dit samedi le responsable de la division des maladies transmissibles de l'Office fédéral de la santé publique lors d'un point de presse à Berne. Chacun doit tout faire pour ne pas être contaminé et ne pas contaminer les autres.

M. Koch a lancé un appel envers les personnes les plus vulnérables. Voir des personnes âgées se promener seules avec leur déambulateur dans les rues pour prendre l'air et le soleil n'est pas un problème. Le problème c'est lorsqu'elles vont faire leurs courses alors qu'il faut qu'elles restent à la maison, a relevé M. Koch. Elles doivent se faire aider par d'autres.

Le Conseil fédéral ne va toutefois pas jusqu'à un confinement obligatoire. La décision du canton d'Uri de confiner les personnes de plus de 65 ans est problématique et n'est pas conforme à l'ordonnance édictée vendredi, a indiqué Martin Dummermuth, directeur de l'Office fédéral de la justice (OFJ). Le Conseil fédéral n'a pas voulu de confinement généralisé et les cantons doivent l'accepter.

Situation difficile au Tessin

Le Tessin reste le plus touché. La situation y est toujours très tendue. Le nombre de cas y augmente exponentiellement. La Suisse doit être solidaire avec le canton, a ajouté M. Koch. L'Italie a déjà 4000 morts. "On va tout faire pour que la Suisse n'atteigne pas ce niveau".

Malgré l'évolution des cas de coronavirus, la Suisse dispose actuellement de suffisamment de lits en soins intensifs, a relevé M. Koch. Sur les 800 lits qui existent vont s'ajouter au moins 400 lits supplémentaires ces prochains jours. "Les cantons y travaillent".

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23