Retour

31.03.2020 - 13:56

Italie: le patronat s'attend à un recul de 6% du PIB en 2020

La principale organisation patronale italienne, la Confindustria, s'attend à un recul de 6% du PIB de la péninsule en 2020, si la phase aigüe de la crise liée au coronavirus se termine en mai.

Le centre d'études de la Confindustria précise que chaque semaine supplémentaire de blocage de l'activité productive pourrait coûter un pourcentage supplémentaire de 0,75% du PIB.

Selon la même hypothèse de fin d'urgence sanitaire en mai, le centre d'études prévoit une hausse du déficit public à 5%, contre 1,6% en 2019, et de la dette publique, à 147% du PIB, contre 134,8% l'an passé.

Ce ratio de dette était déjà le deuxième plus élevé de la zone euro, derrière la Grèce.

Néanmoins, le patronat prévoit une amélioration dès 2021. La croissance du PIB devrait atteindre 3,5%, et le déficit public redescendre à 3,2%.

L'épidémie de Covid-19 "a frappé le coeur de l'économie" italienne: "il faut protéger le tissu productif et social, les travailleurs, les entreprises, les familles, avec des stratégies et des instruments inédits et sans lésiner sur les ressources pour garantir le bien-être futur", a-t-il noté dans son rapport.

"Il est clair que c'est seulement en mettant en sécurité les citoyens et les entreprises que la récession actuelle ne pourra se transformer en une dépression économique prolongée", a encore estimé le centre.

Le gouvernement italien a annoncé une enveloppe de 25 milliards d'euros pour aider les Italiens à pallier leurs pertes de revenus et pour soutenir l'économie, une somme qui pourrait être doublée. Rome réclame également des mesures fortes de l'Union européenne.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23