Retour

25.06.2020 - 10:06

Daniel Markwalder sera le délégué à la transformation numérique

Daniel Markwalder sera le délégué du Conseil fédéral à la transformation numérique et à la gouvernance de l'informatique. Agé de 45 ans, le spécialiste du droit de l'informatique dirigera le futur centre de compétence pour la transformation numérique dès 2021.

Originaire d'Argovie, M. Markwalder est actuellement secrétaire général suppléant du Département de l’économie, de la formation et de la recherche. Diplômé en ingénierie informatique de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich et docteur en droit, il accompagnera jusqu'à son entrée en fonction le 1er janvier 2021 les travaux de mise en place de la nouvelle unité qui relèvent de la Chancellerie fédérale.

Présenté jeudi à la presse, le nouveau délégué se voit comme un bâtisseur de pont qui devra ajuster l'informatique aux exigences des affaires de l'administration. Selon lui, l'informatique a trop souvent été considérée à part, elle doit être plus axée sur les besoins à satisfaire. La crise du coronavirus a montré l'importance de la numérisation, il faut utiliser les possibilités techniques existantes.

Le centre de compétences de la Confédération dans le domaine de la transformation numérique doit développer la gouvernance de l'informatique. Rattaché à la Chancellerie, il créera les conditions nécessaires à une meilleure intégration des processus d’affaires au sein de l’administration.

Meilleure coordination

Le but est de parvenir à une meilleure exploitation des données et une utilisation plus économe et efficace des applications et des nouvelles technologies. Le centre de compétence pourra donner des instructions, lancer des projets ou soutenir ceux des départements et des offices. Il assurera une vue d’ensemble supradépartementale.

Le secteur sera également l’état-major de la nouvelle délégation du Conseil fédéral "Transformation numérique et gouvernance de l’informatique". Il travaillera en étroite collaboration avec la Conférence des secrétaires généraux. Le Conseil fédéral se défend toutefois de toute volonté de centralisation.

La réorganisation ne sera pas simple. Le nouveau modèle de gouvernance représente "une sorte de réforme de l'administration", a précisé le chancelier de la Confédération Walter Thurnherr. L'opération ne devrait pas en revanche pas générer de nouveaux coûts.

Regroupements

La Chancellerie soumettra cet automne au gouvernement un projet de bases légales pour mettre en oeuvre la réforme. Dès 2021, le secteur assumera en particulier les tâches principales de l’actuelle Unité de pilotage informatique de la Confédération (UPIC), qui sera dissoute. Les collaborateurs seront transférés dans la nouvelle unité sans suppression de poste.

L'unité absorbera aussi en partie la direction opérationnelle "Suisse numérique" de l'Office fédéral de la communication et le Service GEVER Confédération, rattaché à la Chancellerie fédérale. Elle devrait compter environ 65 postes à plein temps.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23