Retour

23.04.2020 - 07:31

Credit Suisse a absorbé l'impact du coronavirus sans peine

Credit Suisse a livré une très bonne performance au premier trimestre, malgré avoir constitué une réserve de 1 milliard de francs en prévision des mauvais jours. La grande banque a globalelement dépassé les attentes et se montre confiante, malgré le coronavirus.

Le bénéfice net s'est inscrit à 1,31 milliard de francs, en hausse de 75% sur un an, indique jeudi le numéro deux bancaire helvétique. Credit Suisse revendique une hausse de la rentabilité entre janvier et mars, malgré la pandémie de Covid-19.

Le bénéfice avant impôts s'est étoffé de 13% à 1,20 milliard de francs, ce résultat comprenant le gain de lié au transfert de la plateforme de fonds InvestLab à Allfunds Group. Le produit d'exploitation a gonflé de 7% à 5,78 milliards, alors que les charges ont été allégées de 6% à 4,01 milliards.

Les chiffres sont globalement supérieurs à la moyenne des prévisions des analystes interrogés par AWP. Seule exception, le bénéfice avant impôts est légèrement inférieur puisque le consensus l'attendait à 1,25 milliard.

"Notre modèle d'affaires axé sur la gestion de fortune s'est une fois de plus révélé résistant, tout en nous permettant d'exploiter nos capacités en investment banking pour nos clients dans une période de forte volatilité", indique dans le communiqué le nouveau directeur général Thomas Gottstein, qui a remplacé Tidjane Thiam à la tête de Credit Suisse mi-février.

Le ratio de fonds propres de première catégorie s'est étiolé de 0,6 point de pourcentage en trois mois, à 12,7%. La direction estime que l'impact de la pandémie de coronavirus reste difficile à estimer et n'exclut pas une nouvelle constitution de provisions à l'avenir pour couvrir les pertes de valeur. Credit Suisse affirme néanmoins être bien préparée pour fournir une performance financière robuste durant la crise.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23