Retour

22.04.2020 - 03:21

Covid-19: plus de 2700 morts en 24 heures aux Etats-Unis

Le nombre de morts liés au nouveau coronavirus est brutalement reparti à la hausse mardi aux Etats-Unis, avec 2751 décès supplémentaires, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Il s'agit de l'un des plus lourds bilans enregistrés en une journée par un pays.

La veille, les Etats-Unis avaient déploré un peu plus de 1400 décès en 24 heures. Le pays a également dépassé mardi la barre des 800'000 cas officiellement recensés, avec près de 40'000 cas supplémentaires entre lundi 20h30 locales et la même heure mardi, selon les chiffres de l'université, actualisés en continu.

D'après les bilans officiels communiqués par chaque nation, les Etats-Unis sont de loin le pays le plus touché tant en nombre de morts (44'845 au total) que de cas diagnostiqués (plus de 820'000), même si le président américain Donald Trump accuse régulièrement la Chine de mentir sur ses chiffres et de compter en réalité plus de morts que l'Amérique.

Quelque 75'000 Américains sont par ailleurs déclarés guéris.

"La lumière au bout du tunnel"

En fin de semaine dernière, les Etats-Unis avaient enregistré deux très lourds bilans journaliers, à plus de 3800 et de 4500 morts, mais ceux-ci étaient en partie dus à l'ajout de morts "probablement liées" au Covid-19, qui n'avaient auparavant pas été prises en compte. Le précédent record en 24 heures avait aussi été enregistré le 15 avril aux Etats-Unis, avec plus de 2500 morts.

"Je vois la lumière au bout du tunnel", a pourtant répété Donald Trump mardi lors de sa conférence de presse quotidienne sur le nouveau coronavirus.

La situation s'améliore notamment dans la ville de New York, qui compte à elle seule plus de 14'000 décès liés à la maladie, ainsi qu'à Chicago, Boston, La Nouvelle-Orléans, et dans l'aire urbaine de Détroit, a déclaré mardi la docteure Deborah Birx, membre de la cellule de crise de la Maison-Blanche sur le virus. Elle a également relevé une éclaircie dans les Etats du Rhode Island et du Connecticut, proches de New York.

Elle a en revanche noté qu'aucune baisse n'était relevée dans la région de la capitale, Washington.

Immigration suspendue

Face à l'impact du coronavirus sur l'économie américaine, Donald Trump a annoncé une "pause" de 60 jours sur l'immigration qui s'appliquera aux demandes de cartes vertes, mais pas aux visas de travail temporaires. Une éventuelle extension de la mesure sera examinée à l'issue de cette période.

"Je vais décréter une suspension temporaire de l'immigration aux Etats-Unis", a déclaré le locataire de la Maison-Blanche lors de son point de presse. Le décret sera "probablement" signé mercredi, a-t-il ajouté. Les Etats-Unis comptent 22 millions de nouveaux inscrits au chômage depuis les premières restrictitions prises pour lutter contre le nouveau coronavirus.

"Cette pause sur l'immigration placera les Américains sans emploi en première ligne pour les emplois au fur et à mesure de la réouverture de l'Amérique. Il serait injuste que les Américains soient remplacés par une main-d'oeuvre venue de l'étranger", a-t-il martelé. "Nous devons donner la priorité au travailleur américain", a-t-il insisté.

Donald Trump avait rédigé lundi soir un tweet annonçant une suspension de l'immigration en des termes extrêmement vagues.

"A la lumière de l'attaque de l'ennemi invisible, et face à la nécessité de protéger les emplois de nos grands citoyens américains, je vais signer un décret présidentiel pour suspendre temporairement l'immigration aux Etats-Unis!", avait-il écrit.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23