Retour

11.05.2020 - 15:21

Au moins 19 morts dans une frappe accidentelle dans le Golfe d'Oman

L'armée iranienne a affirmé lundi que 19 personnes avaient été tuées lorsqu'un navire de guerre iranien a été touché accidentellement par un missile ami lors d'un exercice naval dans le golfe d'Oman. Elle a déploré également au moins 15 blessés.

Dans un communiqué, l'armée iranienne a fait état de 19 morts et 15 blessés dans un "accident" impliquant le Konarak lors d'un exercice, sans fournir davantage de détails. Le navire a été remorqué à terre pour "des enquêtes techniques", a ajouté le communiqué, appelant à "éviter toute spéculation" jusqu'à la publication de plus d'informations.

L'agence de presse iranienne Tasnim a indiqué dans un tweet en anglais que "le Konarak a été frappé par un tir ami, la frégate de Jamaran l'ayant accidentellement touché avec un missile lors d'un exercice à tir réel dans les eaux du Golfe persique le 10 mai".

Les 15 blessés ont été hospitalisés dans la province du Sistan-Balouchistan (sud-est), a indiqué une source médicale locale, cité par l'agence de presse Isna. Deux d'entre eux ont été admis en soins intensifs.

En partie sous l'eau

Le chef d'état-major de l'armée iranienne et le chef de la diplomatie Mohammad Javad Zarif ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes, dans des communiqués séparés.

Une vidéo diffusée par le quotidien Jam-é Jam, journal édité par la télévision d'Etat, a montré un navire en partie sous l'eau et d'où s'échappait de la fumée alors qu'il était remorqué par un bateau.

Fabriqué aux Pays-Bas, Konarak a été acheté par l'Iran avant la Révolution islamique de 1979. Pesant 447 tonnes et d'une longueur de 47 mètres, le navire est équipé de quatre missiles de croisière installés à bord, d'après la télévision d'Etat qui n'a pas précisé le nombre d'équipages à bord au moment de l'accident.

Boeing abattu "par erreur"

Les tensions entre Téhéran et Washington, ennemis de plus de 40 ans, restent vives depuis que les Etats-Unis ont dénoncé de manière unilatérale en 2018 l'accord international sur le nucléaire iranien (conclu en 2015) avant de réimposer de lourdes sanctions économiques à la République islamique.

En janvier, l'Iran a abattu "par erreur" un Boeing ukrainien à destination de Kiev peu après son décollage de Téhéran, tuant les 176 personnes à bord, majoritairement Iraniens et Canadiens.

Les forces armées ont reconnu le drame, affirmant qu'il était survenu alors que les défenses aériennes de l'Iran étaient en état d'alerte élevé après que la République islamique a tiré des missiles sur une base américaine en Irak pour venger le puissant général iranien Qassem Soleimani, tué dans une frappe de drone américaine à Bagdad le 3 janvier.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23