Retour

01.08.2020 - 19:40

Alain Berset: un 1er Août marqué par une pandémie en hausse

Alain Berset a choisi le Tessin pour s'exprimer ce 1er Août. Ce n'est pas une année ni 1er Août ordinaire, a-t-il dit avant de rappeler que la crise n'est pas encore surmontée.

Après que les infections à Covid sont restées faibles pendant longtemps, elles ont augmenté depuis la mi-juin. "Et clairement ces derniers jours", souligne le conseiller fédéral. Les cantons signalent des régions où l'épidémie se développe et face à laquelle ils ne cessent de devoir adapter leur stratégie.

L'augmentation n'est pas inattendue car les gens se déplacent et voyagent davantage en Suisse et à l'étranger. "Le Conseil fédéral suit de près la situation et est en discussion avec les cantons, qui prennent leur travail très au sérieux", ponctue le ministre de la santé, se voulant rassurant.

Mesures des cantons

Certains cantons ont déjà pris des mesures supplémentaires, comme le canton du Tessin, qui limite le nombre de convives dans les restaurants à 100. Genève vient même de fermer tous les clubs.

L'objectif est de réduire à nouveau le nombre de contaminations et de briser les chaînes infectieuses. "Nous connaissons les règles efficaces de distance et d'hygiène, si on les applique partout et en toutes circonstances. C'est ainsi que nous nous protégeons tous", a répété à nouveau le Fribourgeois.

Le virus est toujours là. "C'est une période d'attente, d'espoir et de peur." La Suisse en général épargnée ne l'est pas avec le coronavirus. "Le virus n'est bien sûr pas comparable aux guerres mondiales. Mais cela a un impact majeur sur nos vies. Et cela répand une grande incertitude."

Fragilité

Le virus a montré la fragilité que comporte la mondialisation pour un pays comme la Suisse, l'un des pays les plus mondialisés au monde avec de solides sociétés d'exportation et une des plus fortes densités d'entreprises multinationales sur la planète.

A l'interne, il oblige aussi la Suisse à faire fonctionner sa solidarité. "Nous avons prouvé que la cohésion des différentes parties du pays est forte", a-t-il relevé.

Sur le terrain, "dans les hôpitaux et les maisons de retraite, de grandes choses ont été accomplies." Comme dans de nombreux autres domaines de la société et de l’économie.

Débat sur le racisme

En plus du virus, la Suisse a été balayée par un débat sur le racisme après la mort de George Floyd fin mai. Tous se demandant si elle connaissait un racisme comme celui qui ravage les Etats-Unis.

Selon Alain Berset, "nous pensons souvent - ou espérons - qu'en tant que société, nous avons depuis longtemps laissé la xénophobie et certainement le racisme derrière nous. Mais ce n'est malheureusement pas le cas." Avant de proposer des pistes pour éviter un racisme structurel.

Pour conclure, le conseiller a souhaité à la population un 1er août "particulièrement agréable". "Parce que ce n'est pas une année comme les autres."

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23