Retour

04.03.2020 - 21:56

Alain Berset et les cantons ensemble contre l'épidémie

Les règles liées au rassemblement en période de coronavirus ont été précisées mercredi soir par le conseiller fédéral Alain Berset. Il avait au préalable rencontré les représentants de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé pour uniformiser les pratiques.

"C'est une situation inédite", a déclaré le conseiller fédéral Alain Berset avec la présidente de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) Heidi Hanselmann mercredi soir à Berne. "Il est important pour nous de maîtriser l'évolution de cette maladie pour que la pression sur le système sanitaire reste supportable".

La campagne "dans cette phase rouge" va être renforcée dès vendredi sur tous les supports. "Le point nouveau est de garder ses distances", a souligné le ministre en rappelant que les mesures les plus simples restent les plus efficaces.

Règles de prudence

Heidi Hanselmann a ensuite pris la parole. Les rassemblements de moins de 1000 personnes peuvent continuer d'avoir lieu si les organisateurs font attention à quelques points comme informer activement les participants sur les mesures d'hygiène à appliquer. Les personnes de plus de 65 ans ne devraient pas participer à ce genre de rassemblements, d'autant plus si elles souffrent de différentes pathologies.

Toute personne malade devrait éviter également de rejoindre une telle foule. Les organisateurs sont encore tenus d'être en mesure de recontacter les participants à leur rencontre si les besoins s'en faisaient sentir.

Les autorités plaident toutefois pour les rassemblements de petite taille quand c'est possible. Ils militent aussi pour des rencontres dans des lieux de grande taille qui évitent aux personnes d'être serrées comme des sardines.

Pas de limite minimale

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) ne fixe pas de limite minimale en-dessous de laquelle les organisateurs pourraient s'épargner tout effort de contrôle. Il articule tout de même le chiffre de 150. Ces règles concernent autant les réunions privées que publiques.

Les autorités ont par ailleurs fixé ce qui doit être considéré comme une manifestation. Les congrès, les théâtres, les cinémas ou les cirques relèvent de cette catégorie, contrairement aux écoles et centres de formation, aux gares, aux marchés, ou aux transports publics. "Il s'agit d'un exercice d'équilibre pour mettre en oeuvre des mesures efficaces, sans paralyser la vie sociale", a conclu Mme Hanselmann.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23