Retour

La loi suisse sur le travail est obsolète, selon l'USAM. Dans sa ligne de mire notamment: les horaires, jugés trop rigides

Mathias Reynard

Dans une Suisse moderne, il faut être prêt à travailler 50 heures par semaine. Un maximum de 45 heures n'est plus adapté de l'avis de l'USAM. L'Union suisse des arts et métiers réclame plus de souplesse, mais pas plus de temps de travail. La faîtière des PME souhaite que la durée consacrée à l'activité professionnelle demeure la même sur l'ensemble de l'année.
Pour en parler, Grégoire Baur reçoit Mathias Reynard, président de l'union syndicale valaisanne.

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23